Le cinoche à Lolo

Le cinoche à Lolo

WORLD INVASION: BATTLE LOS ANGELES

Du bon usage de l'armée

 

http://www.dailymotion.com/video/xfoh4v_world-invasion-battle-los-angeles-bande-annonce-vost-hd_shortfilms

 

 

  Je sens monter les critiques, alors, oui, désamorçons tout de suite le truc: bien sûr que les Américains sont impérialistes et qu'en y regardant de très près, c'est le genre de film qui met tout ça en exergue.

  Mais là où ce film est malin, c'est qu'il ne s'attarde pas sur un aspect global des combats mais il s'entiche à suivre, façon reportage de guerre caméra à l'épaule, une escouade de marines chargé de ramener des civils avant destruction d'une zone par l'aviation alliée. Bien sûr, il y a  de la caricature et de l'archétype dans la formalisation des personnages (un officier qui voulait partir à la retraite, traumatisé par la perte de ses hommes en Irak, un autre dont la femme est enceinte jusqu'au dents et qui ne pense pas que la guerre est au pas de sa porte, un marine canadien, un médecin d'origine nigérianne ayant fui les massacres de son pays, et j'en oublie). 

  De plus, le scénario est très ancré jeu vidéo, avec des niveaux à passer de plus en plus compliqués,  et du coup on a une impression de non stop. Quelques breaks sont créés, mais ils ne font pas avancer le film et font penser aux cinématiques des jeux vidéo.

  Cependant, les scènes de combats de rue sont impressionantes et surpassent même celles que je considèrent comme les plus impressionantes, celles de Ridley Scott dans La Chute du Faucon Noir. Car oui, ce film se rapproche du film de Scott. A la différence près que l'ennemi dans World Invasion est......extraterrestre. Et le coup de génie est ici: on se fout que l'ennemi soit alien ou Creusois (ce qui est parfois le même....) car on assiste à un film de guerre. Le montage est impressionant de rythme (parfois trop, ce qui fait que sur certaines scènes, il faut suivre).

  Autre point fort: les effets spéciaux sont formidables et contribuent au réalisme recherché.

  Alors, non, on n'est pas chez Bergman, mais en même temps, ce n'est pas le but du film. On est dans un no man's land référentiel: La Chute du Faucon Noir (en moins bon scénaristiquement), Independance Day (en plus malin et moins patriotique), District 9 (en moins politique), Il faut sauver le Soldat Ryan (en plus punchy mais moins approfondi). On passe un bon moment pour peu qu'on aime ce genre de cinéma, sinon, il est évident qu'on ne s'intéressera pas beaucoup à ce film. Pour ma part, un paquet de pop corn et hop, une autre séance......(mon éclectisme m'effraie parfois).



04/01/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres